Cancer de l’utérus

cancer_uterus_stade

cancer de l’utérus

 

L’utérus fait partie des organes reproducteurs féminins. Située dans le bassin, c’est dans cette poche en forme de poire inversée, reliée au vagin par le col de l’utérus que l’embryon puis le fœtus se développe. Le cancer de l’utérus regroupe deux types de cancer : le cancer de l’utérus (aussi appelé cancer de l’endomètre) proprement dit et le cancer du col de l’utérus. Ce dernier fait l’objet d’un autre article : Cancer du col de l’utérus : que faut-il savoir ?

Ici seront développés les aspects concernant exclusivement le cancer de l’utérus.

Comme je le souligne souvent dans mes articles, je ne suis pas médecin. J’ai donc rédigé cette fiche-conseil de présentation du cancer de l’utérus en tant que « patiente » qui s’adresse à d’autres patientes. En effet, je pense qu’avoir des informations pour pouvoir échanger ensuite avec ses médecins fait partie des outils pour avoir une bonne appropriation des traitements. Cela n’enlève pas le fait que vos médecins (oncologues, traitant) demeurent des professionnels incontournables de votre parcours de soins.

 

Quels sont les types de cancers de l’utérus et ses causes ?

Un cancer est nommé en fonction de l’organe où il prend naissance. C’est un terme générique. Cette appellation peut désigner plusieurs types différents de tumeurs. Cette dernière sera identifiée par une étude des tissus malades généralement prélevés par une biopsie.

Le cancer de l’utérus est le plus fréquent des cancers gynécologiques pelviens. Il représente un peu plus de 5 000 nouveaux cas, tous les ans en France.

Pour le cancer de l’utérus, on distingue trois grands types :

  • Le carcinome de l’endomètre : C’est la forme la plus répandue du cancer de l’utérus avec plus de 70 % des cas. Elle se divise elle-même en 10 autres types de tumeur.
  • Le sarcome de l’utérus,
  • Les tumeurs trophoblastiques gestationnelles qui sont une forme extrêmement rare de cancer (1 femme sur 1 000 000 serait touchée).

 

Causes et facteurs de risque du cancer de l’utérus

Comme pour quasiment tous les cancers, il est difficile de tracer exactement les causes qui pourraient expliquer l’apparition d’un cancer de l’utérus. La liste indicative ci-dessus expose les éléments qui tendraient à augmenter les risques de survenue de ce cancer :

  • Un traitement par tamoxifène (traitement du cancer du sein),
  • Un traitement d’hormonothérapie de substitution avec oestrogène qui est donné dans le « traitement » de la ménopause,
  • Un traitement par radiothérapie pelvienne,
  • Obésité,
  • Le syndrome de Lynch

 

Cancer de l’utérus : symptômes, dépistage et traitements

Les cancers se manifestent par des signes qui passent pour bénins. C’est toute la difficulté d’un dépistage précoce. Concernant le cancer de l’utérus, les signes qui doivent alerter sont :

  • Des saignements anormaux,
  • Des écoulements vaginaux inhabituels,
  • Des douleurs dans le bas du ventre,
  • Des douleurs lors de la miction (au moment d’uriner),
  • Des envies plus fréquentes d’uriner,
  • Du sang dans les urines ou les selles,

Il peut y avoir d’autres signes. L’important est d’aller voir son médecin en lui faisant un récapitulatif de tous les éléments constatés pour qu’il puisse se faire une idée très précise du « tableau clinique » et demander des examens appropriés.

Pour aller plus loin sur le cancer de l’utérus et son diagnostic, je conseille la brochure de la Société belge contre le cancer.

 

Comment se fait le diagnostic du cancer de l’utérus ?

C’est le médecin qui en fonction des informations transmises par le patient et un examen clinique va pouvoir demander des examens complémentaires. Ces examens peuvent être :

  • Une analyse sanguine complète avec le CA 125, c’est un marqueur tumoral,
  • Une échographie pelvienne et abdominale,
  • Une biopsie,

En fonction des résultats d’autres examens peuvent être prescrits : scanner, IRM et radiographie pulmonaire notamment.

 

Les stades du cancer à l’utérus

Les examens vont permettre de mesurer le grade de la tumeur, autrement dit son agressivité et son stade ou les étapes de son développement.

Le cancer a la capacité de se développer dans d’autres partie du corps, à distance de son « lieu de naissance » (cancer primitif). Les métastases sont un foyer secondaire des cellules cancéreuses. Elles ont migré.

Le bilan d’extension fait dans le cadre du diagnostic du cancer de l’utérus va déterminer l’évolution du cancer primitif et la présence ou l’absence de métastases. Il y a 4 stades :

  • Le stade 1 : la tumeur est bien localisée et de petite taille,
  • Le stade 2 : la tumeur est de taille plus conséquente, les tissus voisins sont sains,
  • Le stade 3 : La tumeur s’est étendue aux tissus voisins et aux ganglions lymphatiques,
  • Le stade 4 : la tumeur initiale a formé des métastases.

Même si les tumeurs de stade 1 sont de meilleurs pronostics que les cancers de stade 4, il faut garder en mémoire que chaque parcours est individuel. Autrement dit, une personne peut avoir un cancer de l’utérus de stade 4 et avoir une très bonne réaction aux traitements. A mon sens, cela n’apporte pas grand chose de se focaliser sur les statistiques et les pronostics. Ce qui compte, c’est vous et uniquement vous.

 

Que faire face à un cancer de l’utérus ?

Le diagnostic d’un cancer et ses traitements ont des répercutions énormes sur la personne malade, sa vie et son entourage.Face à ce choc, il existe des moyens pour faire face en anticipant au mieux les difficultés extra-médicales.

Si les traitements seront pris en charge par l’oncologue et l’équipe soignante, pour tous les aspects pratiques, il y a peu d’interlocuteurs. Ce vide laisse bien souvent les malades et leurs proches dans un certain désarroi.

C’est pour cela que j’ai écrit mon guide numérique Mieux vivre le cancer : La Bible.

Ce guide numérique, disponible en téléchargement immédiat, détaille toutes les ressources disponibles pour affronter l’épreuve du cancer et devenir un acteur de son traitement. C’est une clé pour mieux vivre le cancer et ses conséquences. Plus de 9 lecteurs sur 10 disent que mon livre les a vraiment aidé à affronter l’épreuve du cancer.

 

Les traitements du cancer à l’utérus

Un médecin ne décide jamais seul des traitements contre le cancer. Pour les déterminer, une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) comprenant des chirurgiens, des oncologues, des radiothérapeutes, des pharmaciens hospitaliers, étudient les pièces du dossier médical du patient pour évaluer les avantages et les risques des thérapies possibles. Une fois que la RCP a fait son choix, l’oncologue va présenter le protocole de soins aux patients.

Il existe plusieurs traitements différents pour soigner un cancer de l’utérus. Il y a notamment :

  • La chirurgie,
  • La radiothérapie externe ou interne (curiethérapie),
  • L’hormonothérapie,
  • La chimiothérapie.

J’ai rédigé un article très détaillé sur les traitements du cancer de l’utérus.

Comme je l’explique dans mon livre Mieux vivre le cancer : la bible, sachez qu’à tout moment, vous pouvez demander un second avis dans un autre hôpital pour confirmer le choix initial ou le moduler. Certains centres de référence de lutte contre le cancer proposent même cette possibilité directement sur leur site.

 

Crédits photo de l’article de présentation sur le cancer de l’utérus : Fotolia.com

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quinze − deux =

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Une newsletter faite pour vous !
Une newsletter faite pour vous !

 

Rejoignez mes abonnés et recevez toutes les semaines mes trucs et astuces pour mieux vivre l'épreuve du cancer.

Pour vous remercier, vous recevrez en exclusivité les 5 erreurs à ne jamais commettre face au cancer .

Bravo ! Votre inscription est prise en compte