Cancer : L’aide de la psychothérapie

 Quelques soient les périodes de la vie, le besoin d’un accompagnement par un psychothérapeute peut se faire sentir. Seulement, entre les psychiatres, les psychologues, les psychanalystes, les thérapies comportementalistes, les thérapies systémiques ou autres, il n’est pas simple de s’y retrouver.

Plusieurs fiches de mon livre de référence Mieux vivre le cancer : La Bible, sont dédiées au soutien moral nécessaire pour faire face à cette épreuve.

Pourquoi faire une psychothérapie lors de l’annonce ou d’un traitement contre le cancer ?

L’annonce d’un cancer est toujours un choc. Toujours. Quelles que soient les précautions prises par le professionnel de santé qui se charge d’annoncer le diagnostic. La personne devient instantanément un patient, un malade et est confrontée à l’idée de sa propre fin. Tous les fondamentaux de la vie quotidienne peuvent s’écrouler. Il faut non seulement digérer ce diagnostic mais aussi faire face à des traitements qui sont parfois ressentis comme extrêmement violents et être confronté aux réactions de l’entourage souvent déstabilisantes.

Les services d’oncologie proposent souvent de manière systématique des consultations de soutien pour la personne malade et parfois pour l’entourage. Ce ne sont pas des thérapies à proprement parler. Ces consultations sont des espaces de parole où le patient va pouvoir exprimer son ressenti, sans jugement, sans crainte d’être mal-perçu. Le professionnel en face va pouvoir écouter, parfois contextualiser les propos pour aider le patient à faire face et traverser cette épreuve en trouvant ses propres ressources.

Ces moments peuvent aussi faire ressurgir des problèmes et épisodes douloureux antérieurs. Dans ces cas-là, une psychothérapie peut être envisagée très simplement. Il existe différents types de thérapie qui ont chacune leur propre protocole.

Dans les consultations de soutien ou dans les psychothérapies, différents professionnels peuvent intervenir.

Quel professionnel choisir ?

  • Le psychiatre : c’est un médecin qui s’est spécialisé par un internat en psychiatrie. Il est habilité à prescrire des tranquillisants, neuroleptiques, … ses consultations sont remboursées par l’Assurance Maladie. Il peut avoir fait une psychanalyse l’autorisant à avoir la dénomination « psychiatre-psychanalyste ». Il existe des psychiatres spécialisés en oncologie comme je le détaille dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible  ;
  • Le psychologue : il a fait des études de psychologie et est titulaire d’un MASTER II dans cette discipline. Il y a plusieurs types de psychologues en fonction de l’orientation retenue : psychologue du travail, clinicien, etc ;
  • Le psychanalyste : il n’y a pas d’obligation de diplôme pour obtenir ce titre. En revanche, ce professionnel est tenu d’avoir fait lui-même une psychanalyse ;
  • Le psychothérapeute : englobe toutes les catégories de professionnels ci-dessus. C’est une dénomination générale.

 

crédit photo : Photo-libre.fr

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici quatre autres articles de trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Une newsletter faite pour vous !
Une newsletter faite pour vous !

 

Rejoignez mes abonnés et recevez toutes les semaines mes trucs et astuces pour mieux vivre l'épreuve du cancer.

Pour vous remercier, vous recevrez en exclusivité les 5 erreurs à ne jamais commettre face au cancer .

Bravo ! Votre inscription est prise en compte