Cancer et suivi psychologique

suivi-psy-cancer

Cancer et psychologie

 

L’annonce du cancer est parfois l’occasion pour le patient de repenser à sa vie passée et future. Ces moments sont propices pour engager un travail de psychothérapie. Ce n’est absolument pas une obligation, mais chez certains, le bénéfice ressenti est important à condition de choisir le bon professionnel et de trouver une méthode qui corresponde à ses propres besoins.

Sachez que le soutien psychologique est le soin de support le plus présent dans les services d’oncologie.

Il existe de nombreuses manières d’avoir un soutien psychologique. En effet, les thérapies possibles sont nombreuses. Voici les plus connues.

Psychothérapies et thérapie systémique :

Cette thérapie replace le patient au sein de son environnement. Elle permet de mettre en lumière les interactions de l’individu avec son entourage pour permettre de les fluidifier, éloigner les tensions en identifiant les « noyaux problématiques ». Elles sont souvent mises en place lors des thérapies de couple.

Psychothérapies et psychanalyse :

Elle a été pensée et conceptualisée par Sigmund FREUD et a été développée par JUNG et LACAN notamment. Dans cette thérapie la croyance dans le fait que les problèmes du patient se situent dans son inconscient est prégnante. Les solutions pour résoudre les problèmes du patient doivent venir de lui-même. C’est une thérapie longue qui se déroule sur plusieurs années. A Paris, l’Institut de Psychanalyse est une bonne ressource.

Psychothérapies et thérapies cognitivo-comportementales aussi appelées TCC :

Elles ont pour objectifs de déceler des situations dans lesquelles le patient a un comportement inadapté qui pose problème et qui l’empêche de trouver une solution. Le patient, soutenu par une TCC, va modifier son comportement de manière progressive. Ces thérapies sont courtes. Elles débutent par une phase d’analyse qui dure au maximum trois séances puis les séances suivantes sont composées d’exercices comportementaux, d’exercices cognitifs, émotionnels et corporels. Beaucoup de sites concernant les TCC indiquent qu’elles sont validées scientifiquement, sans toutefois, indiquer par quelles études.

Psychothérapies et thérapies inter-personnelles (TIP) :

Elles sont fondées sur le principe que les problèmes des personnes trouvent leurs sources dans les relations qu’ils ont avec l’extérieur. Elles peuvent travailler sur la sensation d’isolement, la gestion des conflits, les dépressions, le passage des étapes de la vie (mariage, enfant, deuil, maladie, …). Les prises en charge sont courtes, ce qui représente un bénéfice pour le patient qui attend des résultats rapidement. Le patient est dans un rôle actif, il est le moteur de cette thérapie. Le thérapeute intervient en soutien et suggère des orientations aux patients pour qu’il trouve ses propres solutions.

Psychothérapies et relaxation :

Cette méthode a essentiellement pour objectif d’évacuer certaines tensions de son esprit et organisme.

Psychothérapies et hypnose :

Il est assez difficile de trouver des informations fiables sur le sujet. Une  fiche est consacrée à ce sujet dans mon livre. Il existe plusieurs méthodes, celle qui est la plus utilisée à ce jour se fonde sur la pratique du Dr Erikson. En 2008, le Docteur Céline TOLLEC a soutenu une thèse de médecine à l’université de Nantes intitulée L’hypnose comme thérapie d’accompagnement dans la chirurgie du cancer du sein. Dans ce travail sont exposés les effets potentiels de la pratique de l’hypnose dans les suites chirurgicales, dans la prévention de la douleur, de l’anxiété, de la dépression et sur certains effets secondaires comme les nausées et vomissements ; ainsi que l’utilisation de l’hypnose dans les pratiques anesthésiques. Un développement est accordé à l’étude clinique mais aussi aux qualifications ou qualités requises pour pratiquer l’hypnose et aux risques ou contre-indications. Cette thèse de médecine est intéressante en raison de sa rigueur, élément indispensable à une pratique médicale sérieuse, et permet d’enrichir les méthodes disponibles pour améliorer le soin et la qualité de vie des patients.

 

credit photo : (c) photolibre.fr

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici quatre autres articles de trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.


Une newsletter faite pour vous !
Une newsletter faite pour vous !

 

Rejoignez mes abonnés et recevez toutes les semaines mes trucs et astuces pour mieux vivre l'épreuve du cancer.

Pour vous remercier, vous recevrez en exclusivité les 5 erreurs à ne jamais commettre face au cancer .

Bravo ! Votre inscription est prise en compte