Dépistage du cancer du pancréas

Dépistage du cancer du pancréas

Cancer du pancréas : la découverte d’un jeune américain ouvre des perspectives pour le dépistage

 

 Cela commence par un drame familial : une famille perd un de ses membres aimés, décédé d’un cancer du pancréas. Un adolescent de cette famille décide de creuser la question et c’est le début d’une formidable découverte.

Le cancer du pancréas en question :

Le pancréas est une glande abdominale située à l’arrière de l’estomac, devant les reins et au-dessus. Cet organe sécrète à la fois des enzymes permettant la digestion mais aussi différentes hormones.

Le cancer du pancréas est relativement rare puisqu’il touche 1 personne sur 1 000. Le taux de survie est assez faible sur 5 ans. Depuis les années 1980, il est en légère augmentation dans la population. Les causes de ce cancer ne sont pas franchement déterminées même si sont classiquement citées l’hérédité, les habitudes de vie (tabagisme, consommation d’alcool, alimentation, exposition à des substances toxiques…).

Le développement du cancer du pancréas, comme celui des ovaires ou d’autres tumeurs, se fait sans symptômes particuliers. Un diagnostic précoce est donc difficile.

Le dépistage du cancer du pancréas et la découverte d’un adolescent de 16 ans

Le dépistage du cancer du pancréas se fait classiquement à l’aide d’analyses sanguines avec recherches de marqueurs tumoraux (CA 19.9, CA 125, chromogranine A, …) et de l’imagerie médicale (échographie abdominale, scanner, IRM, …).

 Jack Andraka, élève doué en biologie, décide de se pencher sur le cancer du pancréas suite au décès de son oncle. Cela se fait d’abord à l’aide des ressources disponibles sur internet. Avec cette littérature, il imagine un test qui permet d’identifier la mésothéline, bio marqueur qui permet de poser une suspicion sur l’existence d’un cancer, notamment celui du pancréas, chez les malades.

Il va se lancer dans la création d’un test simple, financièrement accessible et rapide pour reconnaître ce bio marqueur chez les patients.

200 laboratoires contactés pour poursuivre sa démarche

Fort de sa volonté, Jack ANDRAKA va contacter 200 laboratoires américains en leur expliquant sa démarche et en leur demandant de l’accueillir pour pourvoir continuer ses recherches, bénéficiant ainsi de leurs ressources.

Il aura… une seule réponse positive mais qui sera déterminante.

Jack ANDRAKA sera accueilli par le Docteur Anirban MAITRA dans son laboratoire de Baltimore. Cette collaboration va lui permettre de mettre au point une bandelette capable de déterminer la présence de mésothéline en y posant une goutte de sang, 5 minutes après le début du test, pour une somme modique : moins d’un dollar.

Des conclusions qui doivent être confirmées

A priori, l’invention du test de Jack ANDRAKA est une révolution. Malgré tout, quelques réserves doivent être apportées.

Le test n’a pas été commercialisé. Il n’existe aujourd’hui pas de test spécifique pour le cancer du pancréas. De plus, la mésothéline n’est pas un marqueur spécifique à ce cancer. Cela étant, si le test de ce jeune chercheur est aussi efficace qu’il le dit, sa commercialisation permettrait d’enrichir les outils disponibles pour poser un diagnostic clair et rapide, même s’il doit être complété par d’autres techniques d’investigation.

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici quatre autres articles de trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.