Tout savoir de l’Herceptine ®

herceptine_cancer

Le trastuzumab expliqué

 

L’herceptine ® est aussi appelée trastuzumab. Cet anticorps a été découvert dans les années 80 par le docteur Salomon. Il est utilisé dans le traitement du cancer du sein (positif pour l’antigène HER-2), celui de l’estomac, de l’œsophage notamment. Ce médicament se présente sous la forme d’une solution transparente. Son administration se fait par intraveineuse. Il peut être associé à une chimiothérapie. Sa fréquence d’administration est variable en fonction des protocoles.

Beaucoup de lecteurs du site m’ont demandé des renseignements sur l’herceptin ®. Ce n’est pas le traitement que j’ai suivi, mais j’ai donc collecté des informations sur cette molécule pour vous en proposer un condensé. Comme vous le savez, je ne suis pas médecin, mais une simple personne passée par la case « cancer ». Ainsi, prenez ce développement comme une simple information sur laquelle vous pourrez vous baser pour engager le dialogue avec votre équipe soignante.

De plus, ce site a été fait pour vous ! N’hésitez pas à laisser un commentaire à la fin de l’article pour partager votre vécu de traitement avec du trastuzumab.

Qui décide du traitement par herceptine ® ?

Lorsque les résultats de l’analyse de la tumeur sont connus, une réunion de concertation pluridisciplinaire – ou RCP – se réunit pour déterminer le programme de soins à proposer au patient. Cette instance réunit plusieurs spécialités autour d’un thème : cancer gynécologique, RCP digestive, RCP hépatique, etc. Les spécialistes qui siègent en RCP sont des oncologues, des chirurgiens, des pharmaciens hospitaliers, parfois des informaticiens.

C’est l’oncologue qui va expliquer au patient le choix des traitements retenus. Puis, dans un second temps, une infirmière  vous exposera les effets secondaires à prévoir. Pour moi, c’est une étape très importante du parcours de soins. Il faut la préparer en amont, ce qui est difficile quand on est pris dans un tourbillon d’informations comme c’est le cas après l’annonce du cancer. Pour pouvoir se saisir de ce moment et bien préparer la suite, notamment sur votre vie quotidienne puisque le médical sera pris en charge par l’hôpital, il vous faudra lister les questions qui seront importantes pour vous comme je le détaille dans mon livre Mieux vivre le cancer : la bible.

En parallèle, si vous le souhaitez, vous pouvez parfaitement demander un second avis avant de commencer les traitements et même pendant. Pour cela, il vous faudra simplement transmettre à un autre hôpital l’intégralité de votre dossier médical par écrit ou sous forme dématérialisée comme le proposent quelques centre de soins (IGR ou Curie).

Que faire avant le début du traitement par trastuzumab ?

Il va falloir vous assurer que vous n’êtes pas enceinte et veiller à avoir une contraception efficace. Si vous avez un cancer du sein, demandez à votre médecin si vous devez arrêter la prise d’une pilule contraceptive ou retirer un DIU hormonal (improprement appelé stérilet).Vous pourrez substituer ces moyens contraceptifs par d’autres, sans hormone.  Sachez qu’il existe des moyens de préserver votre fertilité et qu’il faut évoquer rapidement ce sujet à votre oncologue si cela vous préoccupe ; même si, au moment où j’écris ces lignes, les impacts du trastuzumab sont inconnus sur la fertilité.

Lors de l’échange avec votre oncologue, n’hésitez pas à poser toutes les questions qui vous semblent utiles. Vous trouverez une liste des questions incontournables à poser dans mon livre numérique. En voici quelques-unes :

  • Faut-il prévoir des hospitalisations ? Des dépassements d’honoraires ?
  • Tous les traitements ont-ils lieu au même endroit ?
  • Y a-t-il des accompagnements complémentaires au sein de l’établissement de soins (socio-esthéticienne, médecin-nutritionniste, psychologue, groupe de parole, activités adaptées aux malades du cancer…) ?
  • Devez-vous exclure certains aliments de vos repas (alcool, agrumes, etc.) ?

Vous devrez aussi donner des éléments fiables à votre médecin :

  • Sur vos antécédents médicaux même les plus anodins (migraine, herpès, thrombose, problèmes cardiaques, etc),
  • Sur vos traitements actuels et vos habitudes en matière d’automédication même s’il s’agit de plantes médicinales ou compléments alimentaires. Il peut y avoir des interactions médicamenteuses. L’éclairage de votre médecin est indispensable.

Les effets secondaires de l’Herceptine ®

Comme tous médicaments, les molécules anti-cancéreuses ont des effets secondaires.

Voici les plus courants. N’hésitez pas à les suivre rigoureusement en vous aidant de tableaux comme ceux que je propose dans mon livre numérique. Cet outil facilite l’échange avec les médecins sur les effets indésirables ressentis.

  • La fatigue : Elle peut être massive. Essayez de vous reposer, vous coucher à heures fixes et de faire des siestes. On dit souvent qu’une activité sportive modérée aide à lutter contre la fatigue en chimio,
  • Un gonflement léger des membres (bras, jambes) : surélever le membre concerné. Il existe des vêtements compressifs (manchons ou bas de contention) qui ne sont pas si difficiles que cela à utiliser,
  • Fièvre et/ou frisson : demandez un avis médical,
  • Maux de tête : votre médecin vous prescrira sans doute un anti-douleur. En revanche, s’ils sont violents, contactez sans attendre votre oncologue,
  • En cas de douleur à la poitrine, problème de respiration, éruption cutanée massive, démangeaisons, durcissement d’une veine, baisse de la vue brutale, et autres problèmes importants  : contactez votre service d’oncologie et allez aux urgences

Des solutions pour lutter contre les effets indésirables de l’herceptine et des traitements du cancer

Tout comme le père Noël n’existe pas, il n’existe pas de produit miracle pour faire disparaitre les conséquences négatives des traitements. Malheureusement.

En revanche, il existe des ressources, des trucs et astuces qui peuvent alléger ce qui peut l’être. N’hésitez pas à parcourir ce site, le mien, pour trouver des informations. En complément, vous trouverez dans mon livre téléchargeable plus de 450 pages de conseils pour faire face concrètement à cette épreuve. C’est un ouvrage de référence pour être mieux armé et affronter l’épreuve du cancer. Mon livre Mieux vivre le cancer : la bible est également disponible en format papier sur Amazon.

 

Crédit photo de l’article sur l’herceptine : © klublu – Fotolia.com

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatre − 3 =