chimio-fec-recit

Ce qui aide Calliopé lors de la chimio

Ce qui m’a le plus aidé ?

De façon pratique, lors de ma première chimiothérapie il y a un peu plus de trois ans par perfusion de FEC 50, c’est ma belle fille qui pratique la médecine chinoise et qui m’a fait une séance d’acupuncture la veille de la perfusion et une autre le lendemain … A part la fatigue et (affreux !!!!) la perte des cheveux, je n’ai eu AUCUN effet secondaire !

Sur le plan moral : c’est le sophrologue du Centre Oncologique. Car outre les séances de relaxation, qui m’ont beaucoup apporté , il a su m’expliquer avec des termes appropriés le pourquoi et le comment de certaines réactions, il m’a aidé en ce qui concerne mes relations avec mes proches. J’ai pu ensuite mettre en pratique (grâce à you tube et aux séances de sophrologie ou de méditation gratuites) des moments de détente qui m’aident si j’ai une petite baisse de moral, ou du mal à m’endormir.

Et aussi  – et surtout – l’amour dont je suis entouré par mon compagnon, mes enfants et mes petits enfants !

Crédits photo : © treenabeena – Fotolia.com