frais-transports-medicauxCancer et frais de transport

 

A condition d’avoir obtenu préalablement une prescription médicale pour le transport, la prise en charge par votre couverture sociale sera effective si elle est liée à une hospitalisation ou à des soins en rapport avec une affection longue durée, comme c’est le cas pour les traitements du cancer. Vous pouvez utiliser un taxi conventionné (si vous utilisez un taxi « normal » vous ne serez pas remboursé), un VSL ou une ambulance.

La liste des taxis conventionnés est disponible auprès de votre centre de Sécurité Sociale.

Pour les remboursements, vous devrez envoyer à l’Assurance maladie :

  • les justificatifs de dépenses (factures),
  • la prescription médicale de transport établie pour le médecin,
  • l’attestation de passage pour une consultation ou un examen ou la copie du bulletin d’hospitalisation

Dans le cas de transport conventionné, il est possible que le transporteur sanitaire effectue lui-même les démarches pour le remboursement.

A savoir : Une dispense d’avance des frais de transport est possible si le trajet est effectué par une entreprise conventionnée (ambulance, VSL ou taxi) en application de la formule du tiers payant.

Pour aller plus loin : l’Assurance Maladie édite une brochure sur les frais de transport. N’hésitez pas à la demander.

Dans le même esprit, vous trouverez dans mon livre de référence Mieux vivre le cancer : La Bible, plus de 210 fiches de conseils sur les moyens et ressources utiles pour faire face aux traitements contre le cancer et aux effets secondaires.

 

Ce livre de référence recense tout ce que les personnes suivant un traitement contre le cancer devraient savoir pour pouvoir affronter un quotidien qui sera totalement bouleversé. Le cancer et les traitements sont des épreuves. Les répercussions sur la vie des personnes malades vont bien au-delà de la maladie. Construire avec les médecins oncologues et l’ensemble du personnel soignant des relations de confiance, cela se prépare. Apaiser les tensions qui peuvent émerger très vite avec l’entourage, cela se travaille. Suivre ses traitements, les rendez-vous médicaux et les manifestations des effets secondaires pour mieux les limiter, cela est possible à condition d’avoir les bonnes informations, les bons outils et en évitant les charlatans. Tout ce contenu est disponible dans le guide numérique Mieux vivre le cancer : La Bible.