Cure à Luxeuil-les-Bains : témoignage d’une cure de phlébologie

luxeuil-thermes

Cure thermale à Luxeuil-les-bains : la piscine

 

En 2014, j’ai passé ma cure thermale en phlébologie dans la charmante ville de Luxeuil-les-Bains. Cette station thermale est situé dans la région de Bourgogne-Franche-Comté.

En résumé, si je ne devais retenir que deux choses de cette station thermale c’est la gentillesse du personnel soignant (très supérieure à celle de Bagnoles et encore plus de Dax) et le calme reposant de cette station thermale.

Voici mes chroniques de curiste.

 

Le 1er jour de cure à Luxeuil-Les-Bains

entree-thermes-luxeuil

Cure thermale à Luxeuil : l’entrée des thermes

L’entrée du service premier du centre thermal de Luxeuil-les-Bains

Voilà c’est le premier jour de ma cure en phlébologie. L’année dernière, le lieu de cure était Bagnoles-de-l’Orne et je n’ai pas été déçue. Mes jambes avaient réellement dégonflées, plus de tiraillements, plus de jambes lourdes pendant les cinq mois qui ont suivi la cure. J’espère que les bénéfices seront aussi probants cette année.

Le matin du 1er   jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains

Valentin, mon mari, qui fait aussi une cure en rhumatologie m’appelle pour me dire qu’il avait pu avoir une place en service premier. Génial. Bien-sûr, c’est plus cher. Mais pour moi la cure, c’est un moment santé, un des moyens de soulager mes jambes d’une insuffisance veineuse chronique. C’est aussi un moment où je veux être tranquille, sereine pour profiter pleinement de l’action de l’eau thermale et je suis prête à faire un effort pour que toutes les conditions soient réunies pour qu’au programme se soit : no stress at all.

Bref, le service premier cela veut dire : mêmes soins, même eau, mais un peu plus de confort.

J’arrive pour faire mon inscription à 11h. Le centre de cure thermal est au milieu d’un parc. Les indications pour y accéder en tant que piéton ne sont pas des plus claires. Je tourne un peu avant de trouver l’entrée du centre de cure thermale. La veille, le médecin a établi mon programme de soins. L’hôtesse d’accueil est consciencieuse. Elle prend tous les renseignements, fait le lien avec mon mari Valentin et me demande ma prise en charge envoyée par l’Assurance Maladie. Malheureusement, cette prise en charge, je ne l’ai pas, je l’attends toujours. Bref, je lui explique mon histoire digne de Kafka. Elle opine de la tête et me dit que je réglerai à la fin de la cure, sans ticket modérateur mais si je le souhaite elle pourra se renseigner sur les possibilités de différer l’encaissement du chèque. Je ne dis pas non, vu la somme. En bonus, pour le service premier, il y a deux séances d’aquabike et un lit  massant.

Je passe au vestiaire. Ici pas de casier comme à Bagnoles de l’Orne. Chacun a un vestiaire, gardé par une hôtesse. Elle me donne mon trousseau de base : un peignoir, une serviette, un sac en plastique et un verre pour profiter de la tisanerie. Les tongs et le bonnet de bain ne sont pas compris. Il n’y a pas non plus de petit coussin pour reposer la tête à la baignoire ou en salle de repos, ni de cadeau de « bienvenue ». Quelques différences en somme avec le SPA thermal de Bagnoles de l’Orne.

Aux thermes, les douches de propreté sont juste après le jacuzzi. Ça m’évitera de les chercher. Par contre, les serviettes ne sont pas en illimité. Les curistes ont le droit de changer de peignoirs mais pas de serviette. Cette dernière étant très vite trempée, le peignoir aussi, cela devient vite assez désagréables.

Au programme des soins aujourd’hui :

  • Douche en immersion : l’hôtesse est dynamique. Hop, elle me prend au vol dans le couloir et un peu perdue. Ni une, ni deux, je suis dans la baignoire, elle démarre le soin et me prévient « quand ça s’arrête, il faut sortir ». OK, pas de problème, je jure de ne pas rester dans une baignoire vide,
  • Massage avec la kiné : Honnêtement, c’est un moment de détente. Le massage commence de la base du pied pour remonter le long de la jambe droite, avant de passer de l’autre côté. La kiné a des mains en or ;
  • Douche pénétrante qui est aussi une douche à affusion : C’est un soin très doux. Allongée sur le ventre, une pluie d’eau thermale très fine est projeté sur les jambes et le dos ;
  • Dernier soin : le couloir de marche aquatique. Tous les curistes sont mélangés ensemble, il n’y a qu’un couloir de marche pour tout le centre. Du coup, il y a foule. A priori pas moyen de faire du rab. Je cherche une serviette sèche ou une veste en éponge comme il y en avait à Bagnoles pour ne pas avoir froid, sans succès. J’en demande à l’hôtesse qui me répond simplement et de manière peu sympathique que ce n’est pas prévu. Du coup, forcément, vu le monde et le froid, je n’ai pas franchement envie de jouer les prolongations. Après les 10 minutes, je file à la tisanerie.

Pas de chance à la tisanerie. C’est la fin de matinée, il ne reste plus de tisane. Tant pis, il va falloir retenter ma chance demain.

 

L’après-midi : 1er   jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains

C’est lundi, les commerces sont ouverts et il va falloir faire le ravitaillement de la petite famille. Tout le monde en voiture, direction le Auchan de Luxeuil. A 10 minutes à peine du Domaine de Chatigny. C’est une histoire vite réglée.

 

J2 à Luxeuil : les effets de la cure thermale

thermes-luxeuil

Les termes de Luxeuil-les-bains

Vue de la salle de repos en service premier à Luxeuil-les-Bains

Après la première journée de découvertes et de soins, j’attaque la deuxième journée de cure. Les effets des soins d’hier se font sentir : mes jambes sont déjà plus légères. La médecine thermale est une médecine de long terme, essayons de pérenniser les bienfaits déjà présents.

 

Le matin du 2ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains

Aujourd’hui au programme deux nouveaux soins ainsi que des soins suivis hier :

  • La douche au jet : C’est un jet puissant, une sorte de lance qu’une hôtesse dirige sur tout le corps : jambes à l’intérieur et à l’extérieur, dos, bras. Le ventre et la poitrine ne sont pas concernés et vu la puissance du jet, heureusement ! L’hôtesse qui s’occupe du soin m’accueille avec un grand sourire. Elle me précise gentiment que l’action de l’eau est supérieure en contact direct avec la peau. Ainsi, si je le souhaite, je peux me défaire du maillot de bain. Il n’y a pas de gêne à avoir, 80 % des curistes le font. Je réfléchis et me dis que si je suis ici, c’est pour avoir un maximum de bienfaits médicaux. Adieu maillot de bain pour la douche au jet ;
  • La douche pénétrante : comme hier, c’est l’équivalent de la douche à affusion. Le soin se fait seul, l’hôtesse installe le curiste sur la table, à plat ventre, vérifie sa bonne position et sort. L’eau est projetée à l’aide d’une sorte d’appareil suspendu à un bras qui ressemble furieusement à un tuyau d’arrosage automatique. Quand la douche est terminée, le curiste sort tranquillement de la cabine ;
  • Le bain hydro-massant / avec douche en immersion : RAS sauf que l’eau mériterait d’être plus chaude, vraiment ;

Il est 11h30. Avant la deuxième découverte du jour, petite escale à la tisanerie. Les bouteilles thermos sont là : vitalité, apaisante, drainante, relaxante. Elles sont toutes vides sauf la drainante. Allons-y pour le drainage en tisane alors.

  • Les cataplasmes, deuxième découverte du jour ce soin. L’attente se fait à la tisanerie justement, où les curistes patientent avec  pour lecture des magazines et quotidiens. Il y en a pour tous les goûts : Le Pèlerin Magazine, Marianne, Gala, Grazia. On m’appelle pour le soin. Je m’installe dans une cabine individuelle et m’allonge sur un transat. L’hôtesse place quatre poches de kaolin mélangées à de l’eau thermale au niveau des mollets. C’est froid, très froid. Mais il faut bien avouer qu’après la première impression, la sensation est plutôt agréable. L’hôtesse m’a prévenue. Il faut sortir quand la petite lumière clignote. Et là, au bout de 10 minutes ( ?) ça clignote. Je sors et vais m’installer dans la salle de repos.

Qui dit salle de repos, dit transats. Et ici, ils sont beaux, tous en fer forgé pour respecter le savoir-faire de Franche-Comté. Pour le confort des curistes, ils sont recouverts d’un matelas et d’une serviette. Toujours pas de serviettes à disposition donc, il est impossible de savoir si elles sont propres et ont été changées après chaque curiste.

Les transats donnent sur une superbe baie vitrée avec une vue sur le jardin du parc thermal. En avril, les jardins sont en fleur. C’est magnifique de fleurs printanières faisant leur apparition. Rien de plus apaisant. Sauf que très vite, en fond sonore, une cacophonie s’installe. En musique d’ambiance, il y a des morceaux version instrumentale des tubes d’Amy Winehouse. Sympa. Mais bien vite le ronron de la machine de cardio-training vient jouer les intrus. Les curistes n’ont pas accès à cette salle (sauf à passer par la case porte-monnaie bien-sûr), mais en supporte les nuisances. Bref, la salle de repos n’est pas tout à fait reposante.

 

L’après-midi : visite de Luxeuil-les-Bains

Luxeuil-Les-Bains est une charmante ville de province. Le centre-ville a été adapté pour « les personnes à mobilité réduite », pléonasme pour désigner tout le monde, à tout âge. Implicitement, les poussettes sont donc les bienvenues, tout comme les fauteuils roulants, les cannes, les béquilles et autres. Détail, qui n’en ai pas un et qui rend la ville très agréable. La ville a conservé certains bâtiments historiques : colombage ou sculptures. Le charme des vieilles pierres est préservé. Près de l’église, en plein centre-ville, il y a un chantier de fouilles archéologiques à ciel ouvert. De quoi, ravir les futurs historiens et archéologues en herbe.

A l’Office du Tourisme de Luxeuil-les-Bains, l’hôtesse est très aimable et répond bien volontiers à toutes nos questions sur les activités familiales à faire. Pas de chance, le Parc Animalier n’ouvre qu’en mai. Cependant, à côté de la zone commerciale de Luxeuil-les-Bains, il est possible de voir des animaux de la forêt. Un plaisir pour les enfants. Des visites guidées sont organisées avec différentes thématiques avec possible co-voiturage : lieux de Saint Colomban ou usines en activité.

Chacun pourra trouver une activité de son choix, en fonction de ses affinités.

 

 

J3 à Luxeuil, la cure pour les jambes et les douches en immersion

tisanerie-luxeuil

L’intérieur des thermes de Luxeuil

Service premier, tisane et salle de repos à la cure de Luxeuil-les-Bains

Le matin au chalet du domaine de Chatigny de Luxeuil-les-Bains règne un calme olympien. Les rois du moment sont les oiseaux qui virevoltent dans une sorte de bal : moineaux, mésanges charbonnières, merles, piverts. Chacun se presse pour picorer quelques miettes.

 

Le matin du 3ème  jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains

La cure se poursuit tranquillement. La kiné et l’hôtesse des douches sont réellement très attentives aux curistes. Elles n’hésitent pas à aller au-devant de leurs besoins en leur prodiguant beaucoup de conseils pour profiter aux mieux des bienfaits de l’eau thermale et de leur cure.

Un point s’éclaircit au bain : impossible d’augmenter la température de l’eau pour les douches en immersion. C’est 34°C pour tout le monde et il faut faire avec.

Au couloir de marche aquatique aujourd’hui, trois personnes tournent. Je fais mes 10 minutes réglementaires… en estimant que c’est bien insuffisant pour profiter pleinement de l’action de l’eau, se muscler et réduire les œdèmes liés à un mauvais retour veineux. Le couloir de marche se remplit vite. A mon départ, six personnes tournent gentiment. Six c’est déjà beaucoup, chacun ayant un rythme de marche très différent : impossible de faire des mouvements larges, voire de courir dans l’eau.  Le maximum est de neuf curistes dans la place… et on frôle la saturation.

Il est 12 :00, je tente d’aller faire un tour à la piscine d’eau thermale. Malheureusement, elle ferme à midi. L’entrée est barrée par une petite chaine.

Malgré tout, aujourd’hui j’ai de la chance : toutes les tisanes sont là. Je profite de la tisane vitalité avant d’aller m’étendre rapidement, pour clôturer les soins, à la salle de repos.

 

J4 à Luxeuil-Les-Bains : la couturière arnaqueuse

luxeuil-jacuzzi

Le jacuzzi de Luxeuil-les-bains

Cure thermale à Luxeuil, service premier et jacuzzi

Ce matin, c’est la course. Lundi, j’ai vu la boutique d’une couturière  dans le centre-ville de Luxeuil-les-Bains. Et la doublure de mon manteau tombe en ruine. Les tarifs sont affichés et refaire la doublure est à 50 €. Il n’est pas fou de penser qu’à Paris, ce serait le double. Problème, la boutique n’est pas ouverte toute la journée. Du coup, dès que Valentin rentre, je courre à l’autre bout de la ville pour déposer mon manteau chez la couturière et tenter de ne pas être en retard à la cure. Arrivée dans la boutique, la couturière me dit qu’elle ne vend pas de tissus, il faut en acheter Rue Carnot. Je redescends quasiment jusqu’au Domaine de Chatigny où se trouve le marchand de tissus. A 5€ le mètre, ça fait 15 € en plus des 50 €. Je retourne rapidement chez la couturière. Elle me fixe un rendez-vous dans 15 jours pour récupérer mon manteau et sa doublure.

Rentrée à Paris, je vais m’apercevoir que le travail de la couturière « très gentille, très professionnelle, très aimable » n’est ni fait ni à faire. La doublure est à reprendre totalement, car cousue trop petite malgré tout le tissu disponible. L’extérieur du manteau froisse donc horriblement, il est importable.

Une belle arnaqueuse. Au final, je le ferai reprendre à Paris. C’est bien la peine de vouloir dynamiser le commerce local.

 

Le matin du 4ème  jour : le perle des thermes

J’arrive à la cure pas trop en retard et suis accueillie par un grand sourire de la personne responsable des vestiaires. Ouf, l’hôtesse des douches me prend tout de suite pour la douche au jet, puis pour la douche pénétrante. J’enchaine avec la douche en immersion. Avant les cataplasmes, il est temps de profiter du jacuzzi à l’eau thermale. Ça tombe bien, il n’y a personne.

Allons-y pour 10 minutes de détente. Le jacuzzi est bien fait, assez large et entouré d’une sorte de bassin de marche. D’ailleurs, c’est dommage de ne pas utiliser cette possibilité quand le bassin de marche aquatique est saturé. Les buses projettent des jets massant et délassant. Sauf qu’au bout d’à peine 5 minutes, les jets s’arrêtent. J’attends qu’ils reprennent tout seuls, mais non, rien ne vient. Au bout d’un moment, j’entends une voix derrière moi qui me dit « Vous ne préférez pas avec les jets ? ». C’est l’hôtesse des douches « Parce que sinon, les boutons sont à droite ». Ah oui… la solution était simple en fait. Je remets en route les jets en me disant que cette hôtesse, c’est le perle de Luxeuil.

Les cataplasmes ont lieu comme la dernière fois. Dans le calme. L’éclairage est légèrement trop fort pour permettre une réelle détente à moins de prévoir un cache pour les yeux. Dommage.

La lumière clignote, direction la salle de repos. Aujourd’hui, à la salle de sport, il y a une sorte de banquet. Du coup, en fond sonore les curistes ont droit à des conversations des invités au banquet. Décidément cette salle de repos, n’est pas forcément très reposante. Par contre, les curistes ont le choix, toutes les tisanes sont disponibles.

 

Le soir du 4ème  jour de la cure et le menu Franc-comtois

Au Domaine de Chatigny, le jeudi soir, c’est menu Franc-comtois. La petite famille s’inscrit donc au snack.

Nous nous installons en terrasse, face au soleil et à l’aire de jeux. Les enfants sont ravis. Le menu Franc-comtois arrive. La cuisine est rustique et bien présentée : pommes de terre en cube maison, saucisse du pays, cancoillotte et salade. Tout le personnel est agréable, l’ambiance est conviviale, tout le monde passe un très bon moment.

 

J5 à Luxeuil-Les-Bains, le jacuzzi d’eaux thermales

luxeuil-casino

Luxeuil, façade de l’ancien casino

L’ancien casino de Luxeuil-les-Bains

Depuis notre arrivée, nous avons de la chance. Le temps est incroyablement clément pour un mois d’avril. Les températures sont élevées, pour ne pas dire estivales. Ici, tout le monde est en tee-shirt. Au Domaine de Chatigny, nous avons le beurre et l’argent du beurre : grâce au climat, nous passons tous nos repas à la terrasse de notre chalet sans être gênés par les voisins d’en face.  Mais cela va changer, en mai, le domaine est complet et nous nous serons repartis à Paris.

 

Le matin du 5ème  jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains

Aujourd’hui, l’hôtesse du vestiaire me rappelle que j’ai droit à mon soin offert : un matelas massant. Il dure 15 minutes et est propice à la détente. Ce soin est un classique et celui de Luxeuil-Les-Bains n’a rien de bien exceptionnel.

Aujourd’hui, comme d’habitude les soins s’enchainent : douche en immersion, douche pénétrante, massage avec la kiné, couloir de marche. Aucune attente entre les soins. Ce doit être dû au fait de commencer à 11h et d’être en décalé par rapport à  la plupart des curistes. L’avantage, c’est qu’il n’y a pas de temps perdu. L’inconvénient, c’est qu’à moins d’arriver bien plus tôt, il est peu probable que je profite un jour de la piscine d’eau thermale.

Au couloir de marche aujourd’hui, six personnes tournent. Je reste 10 minutes et file au jacuzzi d’eau thermale. Deux personnes sont assises dans la partie centrale. Sur le cercle extérieur, je peux donc faire ce qui est impossible à exécuter dans le couloir de marche à cause de l’exiguïté des lieux et du monde : je pique un sprint. Au bout de 5 minutes de course dans l’eau, je m’essouffle, mais quelle sensation agréable !

 

L’après-midi du 5ème  jour de la cure pour les jambes

Avec les températures estivales qui règnent sur Luxeuil-les-Bains, nous allons faire un tour au parc thermal et plus particulièrement à l’aire de jeux des enfants. Cet espace est bien fait, bien clôturer. Les jeux sont variés et adaptés à différents âges, le sol recouvert d’un revêtement adapté. Il y a beaucoup d’enfants, beaucoup de familles. Le tourniquet a du succès.

Au loin, on aperçoit la piscine d’eau thermale. Avec cette chaleur, une brasse serait la bienvenue. Dommage qu’elle ne soit ouverte que pour les enfants de plus de 12 ans.

 

Jour 6 cure à Luxeuil-Les-Bains : le potentiel du Domaine de Chatigny

chatigny-domaine

Luxeuil et le domaine de Chatigny

L’entrée du Domaine de Chatigny à Luxeuil-les-Bains

Fin de la première semaine de cure à Luxeuil-les-Bains. Les curistes partent, d’autres arriveront lundi. Chacun se salue et se dit « à l’année prochaine ». Ce matin, mon super en sac en vulgaire plastique s’est déchiré de toute sa longueur. Il n’aura pas tenu une semaine. Du coup, je ressors mon sac de curiste de l’année dernière du SPA thermal de Bagnoles-de-L’orne. En plus d’être signé de Gaspard Yurkievich, il est solide et tient plus d’une saison.

 

Le matin : 6ème  jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains

Comme chaque jour, les soins s’enchainent : douche en immersion, douche au jet, douche pénétrante. Aucun temps d’attente.

Avant les cataplasmes, je suis un peu en avance et vais faire un tour au jacuzzi. Comme hier, je pique un sprint dans la partie extérieure puis me repose au cœur du jacuzzi. Il est quasiment privatisé : je suis toute seule et bien contente de l’être. Je peux faire de petits mouvements d’aquagym sans les râlements des curistes grincheux. Sur les marches qui mènent au couloir de soins se dresse un homme, style sportwear, qui observe les thermes d’un regard serein.

Ce doit être le directeur des thermes de Luxeuil-les-Bains. Cet homme-là, c’est une figure locale.

A la salle de repos ou à la tisanerie, les curistes engagent la conversation. Certains reviennent chaque année depuis vingt ans, ils ont plein de choses à raconter. Ils avouent discrètement être abonnés au programme fidélité de la Chaîne thermale du Soleil et être des fidèles à Luxeuil-les-Bains. Ils ont connus les hauts et les bas de la station thermale et son histoire : une entreprise pas très responsable avait les thermes en gestion et les a fait couler. Les thermes ont été reprises par la Ville en régie pour sauvegarder ce lieu de soin source de dynamisme économique et d’emploi pour la région. Il est estimé que pour 100 curistes, ce sont 10 emplois créés. Puis la Ville de Luxeuil-les-Bains a cédé ses thermes à la Chaîne Thermale du Soleil et le nouveau directeur est arrivé il y a 8 ans. Ce qui est très étonnant, c’est que ce directeur est apprécié de tous : personnel des thermes et curistes. A chaque petite contrariété, la réponse spontanée est : « il faut le dire à monsieur le directeur, il est à l’écoute ».

Ce directeur a effectivement l’air très impliqué : le matin, il est dans les thermes, salue le personnel, échange avec les curistes. Puis, il fait un tour au Domaine de Chatigny qui vient d’être repris par les thermes. D’après les curistes, si les thermes ont évolué et qu’elles ont du succès, c’est en grande partie grâce à lui.

 

L’après-midi : 6ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains

Il est 14h00, les enfants sont couchés pour une sieste bien méritée. Je vais à la laverie pour faire tourner la lessive. En attendant, je lis tranquillement sur la terrasse du chalet avec la musique du chant des oiseaux et ayant pour vue le parc boisé du domaine de Chatigny. Il y a pire comme conditions de détente.

Face à cette belle perspective, je me dis que des améliorations pourraient être apportées à ce domaine pour augmenter le confort des curistes en phlébologie, gynécologie ou rhumatologie de Luxeuil-les-Bains. Trois semaines d’hébergement, ça vaut la peine de se creuser la tête pour augmenter la satisfaction de chacun.

Suggestions d’amélioration pour le domaine de Chatigny à Luxeuil-les-Bains :

  • Transformer le parc du domaine en espace « écologique » : les urbains quand ils veulent fuir la pollution et les gaz d’échappement de la ville et les particules fines (officiellement déclarées comme cancérogènes), se retrouvent à la campagne au milieu d’un air saturé de pesticides. Ce serait un plus de savoir que le Domaine de Chatigny s’inscrit dans une démarche écologique, de tourisme vert et de préservation de l’environnement ;
  • Faire du Domaine de Chatigny, un refuge de la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) : toujours dans le même esprit, avoir une démarche verte et écologique de qualité. Et cela serait une attraction supplémentaire pour les enfants ;
  • Installer des ruches artisanales, au besoin créer un partenariat avec le collège / lycée de la ville de Luxeuil-les-Bains pour créer un parcours pédagogique à la biodiversité. Et proposer du Miel « du Domaine de Chatigny » en vente au snack du domaine ;
  • Faire des cures thermales revient à allier santé et méthodes naturelles, élargir cette dimension à l’hébergement serait pertinent.

 

Suggestions d’amélioration pour les chalets du domaine de Chatigny à Luxeuil-les-Bains :

  • Proposer des chalets équipés d’un lave-vaisselle et d’un lave-linge : pour un couple avec deux enfants, ces installations ne sont pas de trop ;
  • Mettre des patères dans les chambres, la salle de douche ;
  • Mettre du parquet au sol pour renforcer l’impression « nature » en valorisant le bois ;
  • Installer des détecteurs / alarmes à incendie dans les chalets (il me semblait que c’était une obligation…) ;
  • Avoir une isolation thermique correcte. En 2014, ce n’est pas le cas et le matin en avril, le chalet est une glacière ;
  • Proposer un kit de « bienvenue » avec quelques échantillons de produits du terroir et un set de démarrage (un rouleau d’essuie-tout, de papier toilette, une dose de lessive, …) ;
  • Créer des prises pour avoir un accès à internet via les prises de courant alternatif. Le wifi c’est pratique sauf pour les personnes qui sont ou deviennent hypersensibles et qui peuvent aussi être curistes.

 

Jour 7 à Luxeuil-Les-Bains : La découverte de Besançon

besancon-zoo

zoo de Besancon

Le paon majestueux de la citadelle de Besançon

En cure thermale à Luxeuil-les-Bains ou ailleurs, le dimanche, c’est repos. Il n’y a pas de soins. Du coup, c’est relâche pour les curistes. C’est l’occasion de voir du pays. Aujourd’hui, direction Besançon en famille.

Le matin : 7ème  jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains, direction Besançon

Nous arrivons à Besançon vers 12h15. Nous traversons le pont et admirons une statue, sans doute Vauban jeune. Après une courte promenade avec les enfants, nous nous arrêtons au restaurant La Champagney. L’endroit est superbe, la terrasse donne sur une place pleine de charme. Nous sommes au calme et tranquilles. Le choix est vite fait : 2 menus  « découverte » pour nous, un menu enfant et juste un écrasé de pomme de terre pour le bébé. Les entrées arrivent vite, en même temps que le plat du grand. Ca fait gagner du temps à tout le monde. En découpant la pintade, il est clair qu’elle manque  de cuisson. Nous la renvoyant en cuisine. Elle nous revient parfaite. Tout le menu est très bon, la pluma à la pomme confite est parfaite. Le bébé adore l’écrasé de pomme de terre et en redemande en lorgnant dans mon assiette. On partage donc mon plat bien volontiers. Puis tout à coup, le bébé s’énerve, il a soif mais déteste l’eau. La serveuse propose gentiment de mélanger l’eau à du sirop de framboise. J’ai oublié la bouteille de lait au chalet, j’accepte sa proposition. Et c’est un pari gagnant puisqu’il boit tout et en veut encore.

Je passe à la caisse, le restaurant m’offre le repas de bébé et le sirop de framboise. En plus d’avoir passé un très bon repas, c’est un cadeau sympathique.

 

L’après-midi : 7ème  jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains, la découverte de la citadelle de Besançon

La citadelle de Besançon est une réalisation de Vauban, classée au patrimoine de l’Humanité de l’Unesco. C’est une œuvre magistrale, construite sur plusieurs niveaux. En voiture, le lieu est difficile d’accès. Les routes à double-sens sont exigües, le stationnement réduit. Mais à part la mention d’un bus qui semble aller à la citadelle, il n’y a pas d’autres possibilités pour s’y rendre.

Nous arrivons. L’entrée pour les adultes est à 9,60€, pour les moins de quatre ans c’est gratuit. Nous entrons donc, affrontons les pentes et nous avons la surprise de regarder un parc zoologique. Les singes, les sangliers sont là. En marchant, nous entrons dans un aquarium, puis un insectarium formidable pour les enfants. Dans l’enclos, le lion a l’air serein. Plus loin, les tigres tournent.

A la petite ferme, les biquettes se mélangent aux touristes des lieux.

Il fallait être assez aventureux pour oser transformer une citadelle historique en parc zoologique. C’est curieux mais assez réussi si on aime le genre.

 

besancon-zoo-grenouille

Les grenouilles du zoo de Besançon

L’insectarium de la citadelle de Besançon et ses curieuses grenouilles

 

J8 de cure en phlébologie à Luxeuil-Les-Bains, l’oubli des bains et le lycée Lumière

 

 

Lundi, premier jour de la deuxième semaine de la cure de phlébologie

Le matin du 8ème  jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains : l’oubli des bains et la découverte de la piscine à l’eau thermale

J’arrive au bain en avance. Génial, il y a une place au bain. La baignoire se remplit, l’hôtesse me dit de m’installer, elle revient. OK, je suis dans la baignoire.

J’attends.

J’attends.

J’attends tellement qu’au bout de 10 minutes, je commence à me dire qu’elle m’a oubliée. Au bout de 15 minutes, mes doutes se confirment : elle m’a oubliée c’est sûr. Pas grave, je vais mettre le programme en route toute seule. J’appuie sur le bouton « on » de la commande centrale. Et là, un jet puissant sort de la baignoire et vient inonder toute la pièce. J’appuie vite sur « off » pour tout arrêter. Je tente un appel « S’il vous plaît, il y a quelqu’un ? ». Personne ne vient. Je me résous à sortir de la baignoire pour aller voir l’hôtesse des bains. Dès qu’elle me voit, elle s’exclame « Ah mince, je vous ai oubliée ! ». Oui, j’avais vu… Elle configure le programme de la baignoire et je peux faire enfin mon soin.

En sortant, j’ai un peu de temps devant moi avant les autres soins.  Je tente d’aller au couloir de marche. Huit personnes tournent, c’est beaucoup trop pour profiter de ce soin. C’est l’occasion de découvrir la piscine à l’eau thermale. Elle est ouverte à tous les curistes le matin et à partir de 15 h, à tout le monde sauf aux enfants de moins de 12 ans. Il faut reconnaître que cette piscine à l’eau thermale est très agréable. L’espace est clair et spacieux. Il y a des jets un peu partout pour masser la nuque, les omoplates, le dos. Le bassin est divisé en deux parties : une de 90 cm de hauteur, l’autre de 1,50 mètre. La température est à 34 °C. Les curistes barbotent, nagent, font des mouvements d’aquagym. Un réel moment de détente.

C’est le moment de retourner au couloir de marche. Deux personnes tournent, c’est déjà mieux que tout à l’heure.  C’est parti pour 10 minutes. Cette fois je tente du talons-fesses, des pas-chassés, du genou-menton pour dynamiser au maximum le retour veineux de la voute plantaire et du mollet.

C’est l’heure du kiné puis de la douche pénétrante. Maintenant, repos. Il est 12h30. Dans la salle de repos des thermes, l’hôtesse des douches range les matelas. C’est sans doute l’heure de partir. Je me lève et elle m’interpelle gentiment « Vous pouvez rester, reposez-vous. Je repasserai tout-à-l’ heure ».

Cette hôtesse est une perle. Et ça se confirme de jour en jour.

 

L’après-midi du 8ème  jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains, le lycée Lumière et son restaurant d’application Les Sources

En se promenant dans la ville de Luxeuil-les-Bains, on découvre des maisons qui ont dû avoir leur temps de gloire superbe mais qui aujourd’hui sont abandonnées, des villas restaurées, et quelques rares terrains vagues. Toujours en se promenant, nous passons devant le lycée Lumière avec ses éternels adolescents bourrés d’hormones et d’énergie, platement affalés sur les marches du parvis.

Une pancarte signale « Restaurant d’application Les sources ». Un restaurant d’application ? Ça c’est intéressant. Un restaurant d’application est un restaurant où les futurs cuisiniers et étudiants serveurs s’exercent. Pour ceux que je connais à Paris, et notamment le restaurant d’application VATEL (Paris 17ème), ça vaut la peine de se déplacer. Les prix sont vraiment bas, le service et la cuisine excellents. Il est impossible de trouver un meilleur rapport qualité/prix. IMPOSSIBLE.

Si nous pouvons découvrir ce restaurant d’application Les Sources à Luxeuil-les-Bains, autant ne pas hésiter. Je m’approche, et aucune affiche n’indique comment s’inscrire. Je demande à un groupe d’adolescents comment faire pour avoir des renseignements. Ils me répondent mollement « j’sais pas… faut voir l’accueil ». Bon, je rentre. A l’accueil, une dame est là, elle a l’air de s’ennuyer ferme.

Je lui demande si le restaurant d’application est ouvert et comment s’inscrire. Sa réponse est très efficace « Y’a plus d’place jusqu’à mi-mai ». OK, mais peut-être y aura-t-il des annulations entre temps ce qui nous permettrait de nous inscrire « moi, j’peux pas savoir ça ». Elle me tend la planification des menus. J’ai l’impression de la déranger la brave dame avec mes questions. A priori, il faut appeler pour avoir plus de renseignements. Je verrais ça la prochaine que je reviens à Luxeuil. Vu l’accueil, ça m’a refroidi. Malgré tout, ça vaut sûrement la peine de réserver. Les menus de 14 € à 29 € ont vraiment l’air alléchant.

Les coordonnées sont : Lycée LUMIÈRE, 33 ter rue de Grammont 70300 Luxeuil-les-Bains, restaurantapplicationlessources[a]laposte.net 03.84.40.54.66.

 

J9 à Luxeuil-Les-Bains, la cure contre les varices, le livre et le vélo

 

maison-luxeuil-bains

Maison de Luxeuil-les-bains

Exemple de l’architecture de Luxeuil-les-Bains

 

Le matin du 9ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains :

Au couloir de marche, on s’ennuie. Déjà, il y a trop de monde pour courir. En plus et en conséquence, le temps apparaît très long. Je brise l’ennui en allant chercher un livre et je marche en lisant. Il faut bien s’occuper.

D’ailleurs, l’idée est tellement bonne que maintenant, mon livre ne me quitte plus pendant les soins.

 

L’après-midi : 9ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains : la cure en vélo

A l’Office du Tourisme de Luxeuil-les-Bains, il est proposé des vélos en location. Les choses ont été pensées pour les enfants puisqu’il est également possible de louer des sièges vélos pour les enfants et une remorque pour les enfants également. Les vélos sont flambants neufs, il semble même que nous soyons les premiers à les utiliser. L’état des lieux se fait dans la bonne humeur. Juste avant notre départ, on nous remet une carte avec un itinéraire proposé. Il commence par la forêt du Banney et se termine au Lac des 7 chevaux.

La randonnée commence ! Et la première montée dans la forêt du Banney est longue. Très longue. La fin est laborieuse. On s’arrête à la forêt du tonneau pour prendre le goûter.

Après 1h30 de pédalage bien agréable nous retournons à l’Office du Tourisme. Finalement, nous ne sommes pas allés jusqu’au lac des 7 chevaux. Ce sera notre objectif la prochaine fois.

 

J- 10 à Luxeuil-Les-Bains, les eaux et Vesoul

 

vesoul-palais-justice

Vesoul et statue du Palais de justice

Cure thermale à Luxeuil-les-Bains : pause à Vesoul devant le Palais de Justice

mercredi

Le matin : 10ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains :

RAS aux thermes. Dans la cabine de la douche pénétrante, il fait froid. L’hôtesse, laisse couler l’eau chaude pour réchauffer la pièce qui n’a pas de chauffage.

C’est aussi souvent un problème dans les baignoires. L’eau est chaude, la pièce est chauffée mais l’eau contenue dans les buses est glacée. Du coup, forcément, le déclanchement du soin est assez « vivifiant ».

L’après-midi : 10ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains : Escale à Vesoul

Aujourd’hui, on part faire un tour à Vesoul avec les enfants. On prend un plat rapide au restaurant les 5 sens… s’il y a un réel effort sur l’originalité de la présentation, la qualité gustative est moyenne. Surtout que le pesto a un déplorable goût industriel. Décevant.

On sort à la recherche d’une boulangerie pour notre dessert. On s’arrête devant la façade de la boulangerie Moiney en face de la mairie. Une affiche indique que toutes les viennoiseries sont faites maison. Effectivement le « croissant au chocolat » est délicieux et n’a rien à envier aux grandes maisons parisiennes du genre. Une bonne adresse cette boulangerie.

 

J 11 et 12 de cure à Luxeuil-Les-Bains, les compresses d’eaux thermales

 

chateau-luxeuil-bains

Photo de Luxeuil-les-bains : le château

Luxeuil-les-Bains

Jeudi / vendredi

Le matin du 11ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains : les compresses d’eaux thermales et les mollets

Aujourd’hui aux thermes, le programme est bain, douche au jet, douche pénétrante, jacuzzi, compresses. Dommage que les compresses d’eaux thermales et de kaolin n’enveloppent pas totalement le mollet. Du coup, l’action paraît partielle sur cette partie de la jambe et le retour veineux. J’imagine que tout cela a fait l’objet d’étude précise pour calibrer la taille de ces compresses.

L’après-midi du 11ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil : les rougailles du Domaine de Chatigny

Ce soir, le chef du restaurant du Domaine de Chatigny prépare des rougailles. C’est un célèbre plat antillais composé de saucisse, riz au lait de coco, des tomates et des haricots rouges. Comme la semaine dernière, le plat arrive sans attendre après notre installation à une table. L’ambiance est conviviale, le plat copieux et bien présenté. On voit que le chef met du cœur à l’ouvrage, comme la semaine dernière, et le résultat est réussi. Dommage que cette belle énergie ne donne pas plus d’entrain aux autres artisans de Luxeuil-les-Bains.

C’est la visite intermédiaire chez le médecin thermal. Tout va bien, mais je demande à changer de soins. Le couloir de marche est trop pénible avec tout ce monde, impossible de faire des exercices un peu plus dynamiques que de la marche et ainsi accroitre les bénéfices de l’eau. Ce sera cataplasme tous les jours. Parfait.

 

J13 de cure à Luxeuil-Les-Bains : visite de la cristallerie de La Rochère

villa-chatigny

cure thermale de Luxeuil-les-bains : villa chatigny

La Villa de Chatigny à Luxeuil-les-bains

 

samedi => le 13ème jour

Le matin 

Ce matin, il fait -4°C à l’extérieur. Et dans le chalet, il gèle. Pourtant, je croyais que les constructions en bois avait l’avantage d’être très bien isolée thermiquement. Manifestement, cette croyance est totalement fausse.

Aux thermes, rien de bien marquant. L’hôtesse des cataplasmes, constatant que je profitais de ce soin pour lire, m’assure que la prochaine fois, elle veillera à choisir une cabine plus lumineuse.

A la fin des soins, je fais le tour des boulangeries de Luxeuil-les-Bains. Et franchement, concernant la qualité du pain et des viennoiseries, la seule chose à retenir c’est que les professionnels de ce secteur pourraient mieux faire.

L’après-midi : visite de la verrerie/ cristallerie de La Rochère à Passavant-la-Rochère

C’est la plus ancienne verrerie d’art encore en activité en France. Son usine avec l’atelier des verriers peut être visitée à certaines périodes de l’année. On voit les ouvriers travailler le verre. Des notices explicatives permettent de comprendre les différentes étapes de la fabrication du verre et leur importance.

C’est une véritable institution que cette cristallerie de La Rochère. Dommage que les indications depuis la route soient si rares car cela vaut vraiment la peine d’y passer pour découvrir cet artisanat.

Un magasin d’usine est ouvert à la sortie de l’atelier des maîtres verriers. Les réalisations sont superbes.

En partant, il y a un lac avec une vue magnifique. Idéal pour le goûter des enfants.

En rentrant à Luxeuil-les-Bains, on s’arrête devant la curieuse Villa de Chatigny. Bâtisse magnifique mais apparemment laissée à l’abandon. Pas totalement pourtant puisque le jardin semble être maintenu avec un minimum d’entretien. Aucune indication historique n’est visible sur l’histoire de cette demeure. Étrange et bien dommage.

 

J14 de cure pour les jambes à Luxeuil, la relâche à Colmar

colmar-maison-typique

Les maisons de Colmar

 

Pause en cure thermale : visite de Colmar

Dimanche

14ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains : Arrivée à Colmar et déjeuner à l’Echevin

Après plus d’une heure de route, nous arrivons en Alsace à Colmar. Nous décidons de faire escale dans le restaurant qui a l’air d’être une institution de la ville : L’Echevin.

Nous sommes les premiers arrivés et on nous installe tout au fond du restaurant. Nous prévenons qu’avec les deux enfants, nous souhaitons un repas aussi rapide que possible. Il n’y a qu’un seul menu, celui de Pâques pour un peu plus de 60 €. On choisira à la carte et d’ailleurs on a choisi. Nous attendons la serveuse plus de 15 minutes avant qu’elle ne daigne venir prendre les commandes. Les entrées arrivent 20 minutes après la prise de la commande et l’assiette pour le bébé est oubliée. Elle arrive… encore 10 minutes plus tard. Nous sommes obligés de redemander du pain et la carafe d’eau. Par contre, les entrées sont absolument délicieuses : ravioles de langoustines et coquilles Saint Jacques.

Après la fin des entrées, je suis obligée de me lever pour demander la suite à la serveuse. Les petits commencent franchement à s’agiter. Le plat arrive. Si le pigeonneau est correct, l’accompagnement au foie-gras est très décevant. Ce dernier n’a aucune tenue et s’étale comme une pauvre bouillie dans l’assiette quand on enlève la chartreuse de légumes. On a demandé le dessert des enfants en même temps que nos plats et ils arrivent avec plus de 15 minutes de décalage. Pourtant, ce n’est a priori pas si compliqué que cela de préparer une glace avec deux boules.

Le petit s’énerve et j’écourte la fin de mon plat pour sortir avec la poussette pendant que Valentin termine son repas.

Au final, une belle déception pour cette institution culinaire de Colmar.

 

L’après-midi : 14ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains : la visite de Colmar

Après ce repas mouvementé, nous visitons la ville. Elle est surnommé la « petite Venise d’Alsace » avec raison. Tout est vraiment très beau. Le centre-ville est préservé, les maisons pittoresques ou bourgeoises donnent à cette ville un cachet sans pareil.

Pour ce week-end, la ville était aux couleurs de Pâques avec de splendides animaux de ferme exposés un peu partout dans la vielle ville.

A la fin de notre visite, on a pu voir quelques cigognes. Magnifique.

 

J 15 et 16 de cure à Luxeuil-Les-Bains: la piscine d’eau thermale

foret-luxeuil-bains

Luxeuil-les-Bains et sa forêt du Banney

Lundi/mardiLe matin : 16ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains :

Après la totalité des soins, je m’en vais faire un tour à la piscine d’eau thermale. J’ai de la chance car il n’y a pratiquement personne. Faire des longueurs de dos crawlé devient possible ce qui est tout-à-fait exceptionnel. Cette piscine est vraiment une très bonne structure, dommage qu’elle ne soit pas ouverte un peu plus aux curistes. Quand on a des horaires comme les miens, y aller relève du miracle.

L’après-midi : 16ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains

La forêt du Banney se situe à un peu moins de 10 minutes en voiture du Domaine de Chatigny. La route carrossée permet de belles promenades. Un peu proche de la route au début (et donc de ses nuisances, notamment au niveau du bruit), on s’enfonce assez vite dans les petits sentiers. Un beau patrimoine naturel à préserver.

 

J17 de cure à Luxeuil, la salle de repos

luxeuil-histoire

Plaque Luxeuil Les Bains

 

L’histoire des cures thermales à Luxeuil-les-Bains

mercredi

Le matin du 17ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains :

En salle de repos, il y a un petit livret expliquant l’histoire de Luxeuil. Cette station thermale a été tout d’abord édifiée comme un sanctuaire religieux pour honorer la déesse aquatique Brixia. Ce lieu a été repris par les Romains où ils ont construits une citadelle. Ils pratiquent les cures thermales où le délai est déjà de … trois semaines. La station sera détruite par les invasions des guerriers dits des « barbares ». Puis Saint Colomban arrive venant d’Irlande et impulse un renouveau.

L’après-midi : 17ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains, découverte de la piscine des 7 chevaux

C’est mercredi et la piscine de la Communauté Urbaine de Luxeuil est ouverte l’après-midi. On va en profiter pour faire un petit tour. Ce jour-là, la piscine est à 1.50 € l’entrée et c’est gratuit pour les moins de 4 ans.

Au vestiaire, il faut prévoir une pièce de 1€. Deux cabines individuelles sur 4 ne ferment pas à clés, le verrou est endommagé. Avec bébé, on tente de s’organiser comme on peut. Les douches sont chaudes, le pédiluve glacé, la piscine à 28°C. La piscine est petite et le bassin unique. A 15h15, il y a déjà du monde dans le bassin : famille, groupe d’amis. Ça se chamaille gentiment, se bouscule, s’éclabousse sous les yeux de la maitre-nageuse au gros ventre de femme enceinte.

Les enfants sont ravis de cette expérience aquatique.

 

J 18 à Luxeuil-Les-Bains : Titite, le sanglier star

gibier-luxeuil-bains

Les sangliers de Luxeuil-les-bains

La cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-bains et l’histoire de Titite, le sanglier

jeudi

Le matin : 18ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains

Aujourd’hui, comme un jour sur deux, c’est le massage. La kinésithérapeute est une véritable professionnelle qui m’explique l’objectif du massage drainant qu’elle effectue et son action sur l’organisme. Elle me glisse quelques mots sur l’histoire de Luxeuil et de ses thermes. Apparemment les thermes sont une des plus vieilles de France et existent (avec quelques aléas historiques) depuis l’Antiquité. De fil en aiguille, nous en venons à parler de littérature.

Et le massage se termine. Une détente totale.

L’après-midi : 18ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains : L’histoire de Titite, le sanglier apprivoisé

En allant à l’enclos des animaux de la forêt, nous croisons une dame qui appelle avec force « Titite, TITITE !!! ». Et un sanglier déboule. Ces deux-là, ont l’air de se connaître. Nous engageons la conversation.

 

Apparemment, il y a quelques années, une tornade s’est abattue sur Luxeuil-les-Bains. Marie, la dame que nous avons croisée à l’enclos, a trouvé devant sa porte un très jeune marcassin. Après une visite chez le vétérinaire qui lui a confirmé que ce sanglier ne pourrait pas survivre tout seul, elle a décidé de l’élever et la baptisé « Titite ». Il a donc complété une troupe de deux chiens. Titite grandissait bien, devenait imposant comme tout bon sanglier qui se respecte et était totalement apprivoisé. En promenade, il suivait la petite famille. Cependant, les chasseurs de la région pressaient la propriétaire de relâcher Titite dans la forêt. Un sanglier n’avait rien à faire dans un jardin. Le vétérinaire, lui, confirmait que des animaux sauvages ne pouvaient pas être totalement apprivoisés. Il fallait des générations pour que la domestication soit réelle.

Marie, à force de pressions, s’est décidée à un compromis. Hors de question pour elle de relâcher Titite dans la forêt, ce serait une proie facile pour les chasseurs. Elle décide donc de contacter le gestionnaire de l’enclos de la forêt pour que Titite retrouve son environnement naturel. C’est chose faite au bout de quelques temps. Seulement Titite le sanglier a été imprégné. Autrement-dit, il a été trop proche des hommes et n’a pas acquis les réflexes nécessaires à sa survie en milieu sauvage. Il ne sait pas trouver sa nourriture seul et est attaqué par les autres sangliers. Marie décide de venir lui apporter de la nourriture à l’enclos, matin et soir, tous les jours.

C’est à cela que nous avons assisté aujourd’hui. Une belle histoire entre une femme et un sanglier.

 

J19 à Luxeuil-Les-Bains, le bilan de la cure thermale en phlébologie

vendredi

Le matin du 19ème jour de la cure thermale à Luxeuil-les-Bains :

Aux thermes, de nouveaux arrivants prennent place. Arrivée un vendredi, c’est possible ? Et oui, Luxeuil-les-Bains a réduit les contraintes pour les curistes. Ils commencent leur cure quand bon leur semble.

L’après-midi : 19ème jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains, la visite chez le médecin thermal

La cure va bientôt prendre fin et voici le dernier rendez-vous avec le médecin thermal. La tension est stable. Par contre les jambes ont largement dégonflées. Je ne ressens plus aucun tiraillement d’aucune sorte. C’est un réel soulagement.

Les cures thermales sont un traitement oublié de l’insuffisance veineuse. C’est dommage car les bénéfices sont réels.

 

J 20 à Luxeuil-Les-Bains : le dernier jour de cure

station-thermale-luxeuil

Station de la cure thermale de Luxeuil

 

Dernier jour de cure en phlébologie à Luxeuil-les-Bains

samedi

Le matin : 20 e jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains : dernier jour

C’est le dernier jour de la cure.

Les derniers soins s’effectuent comme d’habitude : avec sérieux et bonne humeur de la part du personnel.

La conclusion de cette cure est bonne.

Luxeuil-les-Bains est une charmante ville historique qui a su préserver son authenticité tout en faisant des aménagements modernes qui permettent l’accessibilité de tous aux infrastructures (trottoirs adaptés aux personnes à mobilité réduite notamment).

Au niveau médical, mes jambes sont légères et le lymphœdème a été fortement réduit, comme l’a constaté le médecin thermal, mètre à l’appui.

Si le service premier est moins « premier », moins « luxe » à Luxeuil-les-Bains qu’à Bagnoles-de-L’orne, le service y est plus personnalisé et aimable. Le véritable atout des thermes et ce qui la distingue des autres stations est sa piscine à l’eau thermale. Seul regret : les aquabikes ne sont pas en libre-service.

Au niveau de l’hébergement, il n’y a pas eu de mauvaise surprise au Domaine de Chatigny. Le personnel est chaleureux. Le chalet mériterait plus d’isolation thermique… rien n’est parfait.

Au niveau de la restauration, aucun commerce de bouche (boulangers, traiteurs, restaurants…) n’est vraiment remarquable. Les produits et prestations sont basiques et ne misent manifestement pas sur le qualitatif. C’est toujours dommage que des artisans qualifiés se laissent tenter par le bas de gamme, mais c’est dans l’air du temps. En la matière, le restaurant du Domaine de Chatigny qui propose des prestations simples, conviviales et bon marché relève le niveau.

luxeuil-source-pierrat

Source Pierrat de Luxeuil

Au niveau des activités, l’Office du Tourisme de Luxeuil-les-Bains est dynamique. Les activités proposées comme les excursions à thème historique ou économique sont variées et bien organisées. Les vélos disponibles sont flambants neufs et agréables pour une randonnée en forêt.

Le seul vrai bémol réside dans l’inexistence des modes de garde pour les enfants. Malgré la présence de deux haltes-garderies dans les environs de Luxeuil-les-Bains, l’expérience a prouvé que l’accueil n’était pas adapté pour les enfants de curistes qui doivent donc se débrouiller par eux-mêmes.

source-martin-luxeuil

Luxeuil et la source Martin

L’après-midi du 20e jour de la cure thermale en phlébologie à Luxeuil-les-Bains : le départ

État des lieux prévu à 11 h. Quand j’arrive, il est déjà fait, les bagages sont chargés, les enfants installés.

Nous partons donc en direction Paris. En chemin, nous tentons de joindre le restaurant à Troyes qui nous avait tant plus à l’aller. Après un coup de fil rapide, la réservation est faite chez O’des Lys. Nous arrivons. Les enfants sont un peu énervés. Le chef nous accueille avec un grand sourire. Le plaisir des plats qui arrivent est à la hauteur de notre souvenir. Le foie gras du menu Gourmets est à tomber par terre. La dégustation des plats est un pur délice. Ce restaurant est une petite merveille à découvrir. Même les petits se tiennent tranquilles et dégustent sans s’agiter.

La suite du retour à Paris se fait sans encombre. Bye, bye la cure thermale. Et sans doute à l’année prochaine.

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :
Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.