Cancer du foie, que faut-il savoir sur les tumeurs hépatiques ?

cancer_foi

Cancer du foie

 

Le foie fait partie des organes vitaux. Il est également appelé « glande hépatique ». Situé dans l’abdomen, sous les côtes inférieures il appartient au système digestif et est chargé de produire la bile et des enzymes. Il filtre le sang et nettoie l’organisme des substances toxiques comme l’alcool. Le foie est divisé en deux lobes. C’est un des plus gros organes du corps humain en faisant près de 20 centimètres de long.

Le développement suivant traitera du cancer du foie primitif, autrement dit du cancer qui prend naissance dans cet organe et non des métastases hépatiques, tumeurs touchant le foie mais initialement situées sur un autre organe.

Le cancer du foie représente près de 8 000 nouveaux cas par an en France. Un article est disponible sur les traitements du cancer du foie.

 

Un cancer du foie, des tumeurs et des causes multiples

La forme la plus fréquente du cancer est le carcinome hépatocellulaire aussi appelé hépatocarcinome. Il représente 90 % des cancers du foie. Des formes de cancer plus rares sont le cholangiocarcinome et l’hémangioendothéliome épithéloïde.

Voici, à titre d’exemple, un carcinome hépatocellulaire par rapport à un foie sain :

cancer_hepatocellulaire_foie

Illustration d’un cancer au foie 

 

Les causes du cancer du foie

La formation des cellules cancéreuses, puis d’une tumeur est multifactorielle. Il est difficile de tracer précisément un élément responsable exclusivement. Pour autant, concernant le cancer du foie, certains facteurs sont considérés comme à risque :

  • Alcool,
  • Hépatite B ou C,
  • Cirrhose du foie,
  • Tabac,
  • Diabète,
  • Obésité,

La consommation d’alcool et les complications d’une cirrhose du foie sont responsables à 90 % de l’apparition d’un cancer du foie.

Voici un schéma qui reprend les causes du cancer du foie possible :

cancer_foie_causes

Schéma « cause cancer du foie »

 

Symptômes et dépistage du cancer au foie pour le diagnostic

Comme pour beaucoup de cancers, les signes et symptômes qui peuvent alerter sont perçus comme « peu alarmants » au début. C’est leur caractère inhabituel ou persistant qui doit interpeller. Parmi les symptômes possibles d’une tumeur du foie, il y a :

  • Une fatigue intense,
  • Une perte de poids inexpliquée,
  • Une douleur à l’abdomen,
  • Une perte d’appétit, des nausées,
  • Une modification du transit (diarrhée, constipation)
  • Jaunisse,
  • Gonflement des pieds et des jambes inhabituel,

 

Le diagnostic du cancer du foie

Seul un médecin peut faire un diagnostic du cancer du foie. Mais avant cela, c’est généralement le médecin traitant sur la base d’un examen clinique et par le recueil des informations données par son patient qui demandera des examens complémentaires pour étayer un diagnostic.

Ces examens peuvent être :

  • Analyses sanguines avec les marqueurs tumoraux avec l’alfa-foetoprotéine (AFP)
  • Echographie : examen non irradiant qui utilise des ultrasons
  • I.R.M. ou Imagerie à raisonnance magnétique qui est non iradiant
  • Angiographie,

La biopsie (prélèvement) va permettre une étude des tissus potentiellement malades pour exclure les hypothèses de cancer, ou au contraire, confirmer ces hypothèses et identifiée spécifiquement la tumeur. C’est un anato-pathologiste qui va analyser les tissus au microscope. La biopsie permet à la fois le diagnostic du cancer mais aussi va être essentielle pour déterminer le traitement le plus efficace en fonction de la tumeur identifiée.

Ainsi, c’est grâce à l’identification de la tumeur et de plusieurs autres facteurs que le traitement sera établi. Consultez l’article relatif aux traitements du cancer du foie.

 

Que faire face à un cancer du foie et une tumeur maligne ?

L’annonce d’un cancer est toujours un séisme.

Pour faire face au diagnostic et affronter les effets secondaires des traitements contre le cancer, des ressources existent. Peu connues, elles sont pourtant nombreuses et permettent d’alléger ces moments difficiles. Elles sont présentes au sein même de votre hôpital mais aussi à l’extérieur (associations, actions des municipalités et autres services publics).

J’ai écrit mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible pour donner au personne malade et à leur entourage tous les moyens de s’approprier la maladie et les traitements.

Redevenir acteur de sa vie est une clé pour mieux vivre le cancer et ses conséquences.

Mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible est disponible en téléchargement immédiat sur ce site. Il a aidé plus de 9 lecteurs sur 10 à mieux faire face aux conséquences du cancer. Il est également disponible au format « papier » sur Amazon.

 

Qui décide des thérapies contre les tumeurs malignes du foie ?

Une fois que le patient est pris en charge par une unité hospitalière, une réunion de concertation pluridisciplinaire (RCP) est organisée.

Réunissant des spécialités variées comme :

  • L’oncologie,
  • La radiologie,
  • La radiothérapie,
  • La pharmacologie hospitalière,
  • Et même parfois des spécialistes du décodage génétique des cellules tumorales, nouvelle branche chez les informaticiens…

C’est cette instance qui va échanger autour des modalités de traitements possibles. Elle le fait en fonction de certains critères comme :

  • L’âge du patient,
  • Le type de tumeur diagnostiquée,
  • Son étendue autrement dit son extension mesurée à travers 4 niveaux : stade 1, 2, 3, 4,
  • Son agressivité ou son grade,
  • Les antécédents médicaux personnels et familiaux du patient,

Sur cette base, un protocole de soins sera proposé à la personne malade d’un cancer du foie.

Il est toujours possible de demander un second avis, notamment dans un centre de référence de lutte contre le cancer. Ce sont des établissements totalement dédiés aux combats contre les cancers en se consacrant à la recherche et à l’administration des traitements. Si vous souhaitez le faire, vous pouvez vous appuyer sur les éléments donnés dans mon livre.

 

Les traitements du cancer du foie

Parmi les traitements contre les tumeurs hépatiques, l’équipe soignante peut en proposer une ou plusieurs de manière combinée. Cela dépend du protocole de soins fixé.

Pour combattre les cancers du foie, il y a :

Des études sont actuellement en cours pour élaborer de nouveaux traitements contre les cancers. Vous trouverez dans l’article Tout savoir sur les traitements du cancer du foie le détail de chacune de ces thérapies. Ainsi, comme je l’ai évoqué précédemment, il ne faut pas hésiter à demander un second avis sur le traitement le plus approprié à votre situation médicale.

Par ailleurs, il ne faut pas hésiter non plus à solliciter votre équipe soignante pour avoir des solutions aux effets secondaires des traitements. Vous pouvez aussi demander un accompagnement spécifique comme pour la prise en charge de la douleur, pour améliorer votre rapport à l’alimentation avec un diététicien ou un médecin-nutritionniste. Il y a souvent des ressources au sein même de l’hôpital mais il faut parfois se « battre » un peu pour les connaître. Dans ce cadre, l’infirmière-cadre du service d’oncologie peut vous aider, tout comme l’assistante sociale qui a une connaissance transversale des ressources disponibles.

Je détaille plusieurs solutions aux effets secondaire dans mon livre. Pour les combattre et faciliter le dialogue avec votre équipe de soignant, il est également utile de les suivre à travers des tableaux de suivis pour les « objectiver ». Des exemples de tableaux de suivis sont disponibles dans mon livre Mieux vivre le cancer : La Bible.

 

Crédits photo de l’article sur la présentation des tumeurs hépatiques :  © goa novi – Fotolia.com, sur la photo cancer hépatique : © joshya – Fotolia.com et les causes du cancer du foie :  © ilovecoffeedesign – Fotolia.com

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

quatorze − 7 =


Une newsletter faite pour vous !

Une newsletter faite pour vous !

 

Rejoignez mes abonnés et recevez toutes les semaines mes trucs et astuces pour mieux vivre l'épreuve du cancer.

Pour vous remercier, vous recevrez en exclusivité les 5 erreurs à ne jamais commettre face au cancer directement dans votre boite mail.

Bravo ! Votre inscription est prise en compte