Soja et cancer : Pourquoi le soja n’est pas toujours bon pour la santé ?

Au milieu des aliments anticancer, le soja arrive en bonne place. Il fait partie des aliments largement considérés comme bon pour la santé.

Les produits dérivés du soja sont nombreux dans l’alimentation : lait de soja, tofu, protéines qui se substituent à la viande avec les steaks.

Pourtant, en creusant la question sur les effets réels de ces produits alimentaires, la réalité des propriétés anticancéreuses de cette plante asiatique est loin d’être aussi claire.

C’est particulièrement le cas pour les femmes et le rôle des isoflavones dans l’alimentation.

La consommation de soja en question : est-il un aliment protecteur contre le cancer ?

En théorie, oui, mais seulement si certaines conditions sont respectées.
soja-cancer
Pour que le soja puisse être considéré comme un aliment contre le cancer et notamment contre les tumeurs mammaires et celles de la prostate, il faut que la consommation de ses produits bruts ou dérivés soit réelle dès l’enfance de manière continue et modérée, tout au long de l’existence.

Mais attention, en France, plusieurs cas de puberté précoce chez l’enfant ont été signalés en raison de la consommation importante de produits à base de soja. Cela est confirmé par plusieurs études scientifiques et a fait l’objet d’un rapport de l’Association Française de Pédiatrie en 2017.

Le point délicat se situe au niveau de la plante elle-même. C’est la concentration des phyto-oestrogènes et des isoflavones contenus dans le soja qui est en cause.

Cependant, les phytoestrogènes eux-mêmes contiennent un risque pour la santé car ils ont aussi un effet de perturbateurs hormonaux.

Ainsi, au niveau de la santé, le lien entre cancer et soja n’est pas aussi simple qu’il n’y paraît.

La consommation de soja est contre-indiquée dans certains cancers

L’industrialisation des cultures de soja a modifié la concentration des phyto-oestrogènes dans la plante et donc dans l’alimentation humaine et animale.

soja_cancer

Soja et ses effets sur le cancer : ami ou ennemi ?

Le soja et ses produits dérivés, en raison des effets des phytoestrogènes dans l’organisme, est contre-indiqué dans certains cancers du sein hormono-dépendants.

D’une part, des études soulignes le risque du soja car il favoriserait le développement des cellules tumorales.

D’autre part, le risque est qu’il empêche l’action de certains médicaments contre le cancer du sein. Dans ce sens, sa consommation est donc très mauvaise pour la santé des femmes malades.

En effet, dans ce type de cancers hormono-dépendants, il faut donc éviter de consommer du soja et ses dérivés (lait de soja, tofu, …) pendant les traitements du cancer et en période de rémission pour diminuer le risque de rechute.

Pour accompagner les femmes concernées par ce risque spécifique, des conseils en nutrition sont souvent proposés dans les services d’oncologie, à l’hôpital.

Consommation de soja, cancer et compléments alimentaires

Les phytoestrogènes sont concentrés dans le soja issu de la culture industrielle, mais peuvent aussi être présents dans les compléments alimentaires.

C’est notamment le cas avec la consommation des compléments alimentaires destinés à lutter contre les troubles de la ménopause. Les femmes étant traitées pour un cancer hormono-dépendant ou ayant des antécédents doivent donc éviter de prendre ce type de compléments alimentaires.

Par ailleurs, la consommation des compléments alimentaires est aujourd’hui fortement remise en question. En effet, certains médecins considèrent qu’ils ne servent à rien, voire sont nocifs et ne remplacent en aucun cas une alimentation variée et équilibrée.

Enfin, voici un extrait de l’émission La Quotidienne qui propose une autre vision l’effet du soja pour la santé :

Licence photo sur le sujet « soja / cancer » : © npps48 – Fotolia.com

Envie de poursuivre votre lecture ? Rien que pour vous, voici des trucs et astuces pour mieux vivre le cancer, ses traitements et ses effets secondaires :

7 Commentaires

  1. Roland

    bonjour j’ai une insuffisance rénale grave est ce que le soja peut remplacer la crème animale sans risques !!!!!
    merci de me répondre au plus vite

    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour,

      Pour tout ce qui relève des contre-indications, mieux vaut s’adresser directement à un médecin.

  2. Marie-Do

    Bonjour!
    J’ai lu très récemment que le fenouil (que j’aime beaucoup et que j’ai souvent cuisiné!) était déconseillé (de même que le soja, mais ça je le savais) dans le cas de cancer du sein hormono-dépendant(pour lequel je suis soignée en hormonothérapie après avoir subi chirurgie et gros traitements lourds) Qu’en est-il? Est-ce que une fois de temps en temps un bulbe de fenouil cuit serait sans gravité??? Merci de m’éclairer !

  3. Jean Louis

    Quid de la consommation de dérivés de soja (tofou,lait,graines germées, yaourts…)par les hommes aux antécédents de cancer de prostate (hormono-dépendants de la testostérone)?
    Merci.

    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour,

      Je ne sais pas si cela est à éviter. Votre médecin ne vous a rien dit à ce sujet ?

  4. Johanne

    Bonjour à vous

    J’aimerais savoir si le fait de masser une personne avec un cancer hormono-dépendant et ce avec une huile qui contient du soya peut nuire à la santé de la personne
    Merci

    • Laetitia LORNIAC

      Bonjour,

      Par précaution, je pense qu’il vaut mieux éviter d’utiliser de telles huiles. L’oncologue de la personne souffrante pourrait vous indiquer des huiles « sûres » dans son cas.

      Bien à vous

Poster le commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.