bas-contention-pas-chers

collant contention pas chers

 

 

Les bas de contention ne sont pas si chers que cela

Dans le traitement de l’insuffisance veineuse, les bas de contention sont un des traitements de référence.

Les freins à leur accès sont nombreux.

D’une part, il faut passer le « cap » de passer des chaussettes classiques que l’on peut acheter n’importe où à un dispositif médical que l’on achète dans une pharmacie ou un magasin d’orthopédie.

D’autre part, il faut faire abstraction d’une mauvaise réputation qui colle à la peau des bas et collants de contention. Les reproches faits aux bas de contention sont souvent exagérés, mais ils sont la peau dure et sont tenaces.

Enfin, il faut digérer leur « prix » car un collant de contention, soi-disant haut de gamme, s’achète facilement à 70 € pour des collants de contention… ce qui est plus cher que des collants haute couture Chanel.

Ainsi, même si c’est pour préserver sa santé, et respecter les prescriptions médicales, il faut bien avouer que les bas de contention, chaussettes et collants sont difficiles à envisager comme des produits accessibles et bons marchés.

 

Des bas de contention… pas chers ?

Les bas et collants de contention sont souvent considérés comme des articles étant chers… voire très chers… et je suis bien d’accord avec cette affirmation. Ils sont objectivement très chers.

Pourtant, quand on y regarde de plus près, leur prix est à relativiser. Voici pourquoi :

  • Les bas de contention ne peuvent pas être considérés comme des bas ou collants de ville « simples », que l’on peut acheter en boutique. Ce sont des produits de haute technologie, avec un savoir-faire et un professionnalisme de très haute qualité.

Pour la plupart en tout cas. Il arrive tout de même d’avoir de mauvaises surprises même pour des bas de contention « conseillés » par la pharmacienne… qui voulait juste vendre sa camelote en mettant son éthique au vestiaire. Ça m’est arrivé et je ne suis plus jamais retournée dans cette pharmacie qui prend ses patients clients pour des pigeons.

  • Les collants et bas de contention sont plus solides que leurs lointains cousins des chaussettes de ville. Rares sont ceux qui se filent lors du premier essayage. Et si cela arrive, il faut retourner chez son revendeur (pharmacien ou orthopédiste). Selon le cahier des charges que les fabricants doivent suivre, les bas de contention doivent durer 6 mois.
  • Ce sont des accessoires de santé au quotidien. D’une part, ils soulagent la sensation de jambes lourdes et sont considérés comme un traitement de la maladie veineuse par la Haute Autorité de Santé. Et d’autre part, ils sont une réelle prévention pour limiter le développement de l’insuffisance veineuse (selon moi en tout cas),
  • Ils font l’objet de recherches et d’améliorations de la part des fabricants pour allier performance technique et esthétisme. Il y a aussi un budget « communication » important pour certains fabricants en tout cas, qui doit peser sur les prix… il faut bien le reconnaître,
  • Parce que ce sont des traitements à part entière, ils sont remboursés en partie par l’Assurance Maladie et les complémentaires de santé. Ces remboursements abaissent considérablement le prix d’achat,
  • Pour limiter le coût d’achat des bas de contention, cela peut valoir la peine d’interroger les pharmacies sur les prix pratiqués et de les mettre en concurrence. Il y a parfois de belles différences entre les commerçants, surtout dans les officines de quartier. L’idéal est d’aller chez un pharmacien orthopédiste qualifié pour avoir de bons conseils, pour bien les porter et avoir un service rendu médical de qualité.

 

Les prix chez ces professionnels sont souvent très corrects même si les bas de contention et collants restent chers. Pour vous assurer des prix pratiqués, vous pouvez également faire un tour sur les boutiques de bas de contention en ligne. Il y en a beaucoup.

collant-contention-cher

bas contention pas chers

 

Un investissement santé pour les jambes

Pour faire simple, si les bas de contention représentent un budget très conséquent pour les patients, il doit être relativisé.

Les acheter signifie suivre des indications médicales et respecter un traitement médical pour soigner son insuffisance veineuse. Puisqu’il s’agit de suivre un traitement médical reconnu contre l’insuffisance veineuse, les bas de contention sont remboursés en partie par l’assurance maladie et les mutuelles.

De plus, pour ne pas se tromper sur cet achat important, il faut veiller à plusieurs éléments. Le premier est de vérifier la bonne prise de mesures qui doit être faite sur les deux jambes. L’idéal est de prendre les mesures dès le matin, avant que l’œdème ait pu se former sur les jambes.

Le second élément est que pour bien acheter ses bas de contention (ou chaussettes et collants), il vaut mieux aller voir les produits disponibles.

Personnellement, je n’achète jamais de collants de contention chez un revendeur qui n’a qu’une marque. Honnêtement, je trouve ces pratiques ridicules. Quand on voit l’équipement des opticiens pour mesurer les effets d’un verre sur des lunettes, avec une simulation en réel via des tablettes… les bas de contention ont vraiment une approche vielle école.

prix-cher-bas-contention

Trouver des bas de contention pas chers grâce à la variété

La variété des bas de contention et leurs prix

Pour moi, il faut donc découvrir et regarder les produits de fabricants différents, avec de vastes gammes, dont la plupart sont peu connues. Or, il y a toutes sortes de fibres (bambou, soie, coton, …) et de matières qui permettent de mieux tolérer les bas.

Il y a également des bas de contention fantaisie très variés, comme vous le verrez dans mon article consacré à ce sujet. Les modèles photographiés ne représentent qu’un petit échantillonnage des produits existants. Certains fabricants proposent même des modèles avec des « strass » en option… c’est dire les possibilités variées en la matière.

Cela étant, si vous êtes adeptes du noir, il y a également de la variété. Vous pourrez trouver différents modèles de bas de contention noirs sur mon site.

Pour bien acheter ses bas de contention, il faut donc aller voir les produits disponibles et idéalement les essayer. Pour des raisons d’hygiène, il est rarement possible de les essayer tels quels. En revanche, c’est souvent possible en gardant ses propres chaussettes et les essayant les bas de contention par-dessus.

En les regardant, n’hésitez pas à comparer les prix. Il peut y avoir des différences importantes entre les magasins d’orthopédie et pharmacies spécialisées.

Par ailleurs, pour conserver longtemps vos articles de compression veineuse, il faudra laver les bas et chaussettes de contention à cycle doux en utilisant des filets de lavage.

Avec ces astuces, vous limiterez les risques d’erreur et de déconvenues. Le prix de vos bas de contention sera plus accessible… faute de pouvoir les qualifier totalement « pas chers »

 

Crédit photo : fotolia